Ce que mangent les Français

Tous les sept ans, l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) publie un rapport sur les habitudes alimentaires des Français. Pour sa troisième étude, les résultats ne sont pas vraiment réjouissants et nous pouvons en conclure que les Français ne mangent pas très bien.

 

En recoupant les informations sur les apports nutritionnels bénéfiques et les expositions à des substances néfastes, l’agence cherche à limiter les risques de maladies liés à l’alimentation et améliorer les conditions de vie.

 

Comme méthode de recherche, l’Anses a recueilli entre 2014 et 2015 les habitudes alimentaires de 5 800 personnes représentatives de la population, dont 3 100 adultes et 2 700 enfants, à raison d’un, deux ou trois jours chacune.

 

Les adultes consomment en moyenne 2,9 kg d’aliments chaque jour, soit environ 2 200 kcal, dont 50 % de boissons. Le repas type diverge légèrement entre les hommes et les femmes. De leur côté, les hommes consomment plus volontiers des viandes et charcuteries ainsi que des produits céréaliers. Les femmes quant à elles consomment plus de produits laitiers, de soupes ainsi que de la volaille.

 

Un des problèmes principaux qui ressort de cette étude, c’est la forte consommation de sel du fait de sa présence excessive dans de nombreux plats préparés, pizzas, sauces et autres soupes. En plus du sel, ces produits industriels sont bourrés de produits chimiques, exhausteurs de gout… Alors même si cela peut prendre légèrement plus de temps, on ne vous conseillera jamais assez de cuisiner vous-même vos repas.

 

Un autre problème qui se pose est la croissante consommation de compléments alimentaires, qu’il s’agisse de vitamines ou minéraux. Dans le cadre d’une alimentation saine et équilibrée, la consommation de ces compléments est superflue, il ne serait donc pas trop compliqué d’y remédier.

 

Même si le taux d’obésité a tendance à se stabiliser, la sédentarité des individus du fait de l’augmentation du temps passé devant les écrans. « La sédentarité est un problème préoccupant : elle joue un rôle dans l’apparition de certaines pathologies comme le diabète, l’obésité et les maladies cardiovasculaires, même dans le cas d’individus qui pratiquent trente minutes d’activité physique par jour, comme nous le conseillons ».

 

Pour conclure, le message reste le même, il faut essayer de cuisiner vos repas et non de réchauffer ceux du supermarché, acheter des produits sains en privilégiant les circuits courts ainsi que vos artisans et pour finir, essayer de bouger le plus possible

No Comments

Post a Comment