eau et sécheresse

L’Eau une ressource en voie de raréfaction

Ce n’est pas les mauvaises nouvelles qui s’accumulent concernant les changements climatiques, les catastrophes naturelles qui s’intensifient et les problèmes liés à l’accès aux ressources comme l’eau. Dans la lignée, la Banque mondiale vient de publier un rapport concernant la « redoutable menace » qu’engendre la raréfaction des ressources en eaux conjuguées à l’accroissement de la population sur la croissance économique mondiale.

 

Il est clair que les conséquences avant d’être économiques seront humaines et engendreront une forte hausse de la mortalité due à l’impossibilité d’accès à l’eau ou encore aux maladies liées aux eaux contaminées. Mais le rapport est publié par la Banque mondiale, il fallait donc s’attendre à des considérations économiques, ce qui toutefois ne le rend pas moins intéressant et parlant.

 

carte stress hydrique eau

 

D’après ce rapport, les pénuries d’eau pourraient engendrer un recul du PIB de certaines régions de plus de 6%. La demande en eau est étroitement liée à trois facteurs qui sont la croissance démographique, l’expansion des villes et l’augmentation des revenus. Selon la Convention des Nations Unies sur la Lutte contre la Désertification, en 2025, 1,8 milliard d’êtres humains vivront dans des pays où la pénurie d’eau sera absolue et deux tiers de la population mondiale soit 5,3 milliards pourraient souffrir de stress hydrique. Des chiffres qui font froid dans le dos et qui viennent constater la très rapide dégradation des conditions d’accès à l’eau.

 

D’ici à trente ans, les trois principaux pôles de consommation d’eau qui sont l’agriculture, l’énergie et le besoin des villes devraient croître respectivement de 50%, 85% et 70%. Le plus triste dans cette catastrophe à venir est qu’il s’agit des pays qui sont déjà en situation de crise qui vont payer le plus cher tribut. Asie de l’Est, Asie Centrale et Moyen-Orient. Rien à craindre pour l’Amérique du Nord et l’Europe occidentale qui pourront égoïstement continuer le gaspillage de l’eau dans des proportions énormes.

 

eau

 

Les conséquences de ce désastre à venir et déjà en cours vont être diverses et variées. Hausse de la mortalité pour cause de non-accès à l’eau potable, crises alimentaires, conflits armés liés aux ressources en eau, crises économiques et explosion des flux migratoires.

 

Si l’Europe a déjà énormément de mal à gérer les flux migratoires liés à l’instabilité politique et aux guerres au Moyen-Orient, une crise globale des flux migratoires pourrait engendrer de bien tristes conséquences.

No Comments

Post a Comment