La crise de la vente au détail aux États-Unis

La vente au détail est sévèrement touchée par de nombreux facteurs dont le commerce électronique. Aux États-Unis, bon nombre d’entreprises se voient obligées de fermer leurs magasins et cette situation risque de s’accélérer.

 

Selon un suivi effectué par Coresight Research, 7 062 fermetures de magasins ont été annoncées par les détaillants américains cette année. Au total, cela pourrait atteindre 12 000 d’ici la fin de 2019, établissant ainsi un nouveau record. L’année dernière, Coresight a enregistré 5 524 fermetures de magasins, en baisse de plus de 30 % par rapport au sommet sans précédent de 8 139 fermetures annoncé en 2017.

 

Nombre record de fermetures

Avec la saison des achats pour la rentrée scolaire et les vacances d’hiver, la plupart des détaillants qui prévoient de fermer des magasins cette année ont déjà réagi à ces annonces afin de pouvoir se concentrer davantage sur les périodes les plus prospères                                                            du secteur. Les analystes estiment toutefois que certaines entreprises pourraient ne pas résister, alors que les ventes continuent de se déplacer vers Internet et que de plus jeunes marques attirent l’attention des acheteurs.

 

Prenons l’exemple de Mattress Firm (literie). La société est sortie de la faillite en octobre. Mais elle continue de souffrir dans un environnement de plus en plus concurrentiel avec de nouveaux entrants comme Casper et Eight Sleep.

 

Toutes les annonces de fermeture de magasins ont également été une mauvaise nouvelle pour les propriétaires de centres commerciaux américains tels que Simon et Macerich, qui luttaient déjà contre la baisse du trafic des grands magasins. Les propriétaires deviennent créatifs avec leurs centres commerciaux, apportant plus d’options de restauration, de marques de commerce électronique et même d’appartements, d’hôtels et de bureaux. Le modèle du centre commercial est en train d’être réinventé pour survivre.

 

Au milieu de toutes les fermetures, il y a encore des détaillants qui ouvrent des magasins. Coresight a enregistré 3 017 annonces d’ouverture de magasins depuis le début de l’année. Jeudi dernier, Lululemon a ouvert son plus grand magasin à Chicago.

 

Certaines entreprises disparaissent complètement du paysage de la vente au détail comme la chaîne de fast-fashion Topshop qui ferme ses 11 magasins aux États-Unis.

 

Tous les secteurs sont touchés, et cette situation est déjà palpable en France, notamment dans les centres-villes.

 

Il faudra réfléchir à des solutions créatives et réinventer le commerce au détail et l’expérience cross-canal pour éviter un désastre économique et de nombreuses pertes d’emploi.