Walmart actualise le fordisme pour sauver son leadership

En 1914, Henry Ford, à contre-courant des normes en vigueur à l’époque a proposé à ses employés et apprentis des salaires plus élevés que la moyenne. Cette méthode qui a montré ses fruits en termes de productivité et de dévouement a été appelée le « five dollars a day ».

 

Comme l’histoire n’est qu’une continuelle répétition, nous venons aujourd’hui vous raconter un cas d’actualisation de la pensée de Ford dans la plus grande chaine de supermarchés au monde : Walmart.

 

Pour la petite histoire, Walmart a été fondé en 1962 aux États-Unis puis a commencé à s’internationaliser à partir de 1991. Aujourd’hui, Walmart est le premier employeur privé des USA avec 1.2 million d’employés sur un total de 2.2 millions dans le monde entier. En 2013 l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires 476 milliards de dollars, la plaçant à la première place mondiale en termes de CA.

 

wal-mart-exp-reno-001

 

Malgré ces chiffres record, l’entreprise présentait des signes d’essoufflement à partir de 2014 et a enregistré la première baisse de ses revenus en 2015. Le mécontentement s’est fait grandissant de la part des consommateurs avec seulement 16% des magasins qui remplissaient les objectifs fixés par la société sur leur satisfaction.

 

Pour remédier à ces difficultés qui auraient pu se transformer en véritable catastrophe pour le groupe avec une baisse de la fréquentation et une concurrence accrue de la part du e-commerce avec notamment Amazon, le groupe a restructuré les postes clés de l’exécutif.

 

walmart-cashier-melissa-helps-a-customer-at-a-register

 

 

La nouvelle direction de la firme a donc décidé de changer la politique de l’entreprise qui était jusqu’alors centrée sur la baisse des coûts, principalement au niveau des salariés, pour qui venir travailler chez Walmart était perçu comme la dernière (pire) des possibilités avant le chômage.

 

La nouvelle stratégie de la compagnie s’est donc portée sur trois axes qui cumulés, s’avèrent être d’une formidable efficacité pour booster la productivité et l’épanouissement des employés.

 

Premièrement, pour motiver les employés, Walmart propose maintenant des salaires 13% supérieurs à ceux qu’ils proposaient pour le même poste.

 

Deuxièmement, la compagnie forme ses employés dans différents domaines ce qui lui permet d’avoir une main-d’œuvre qualifiée à moindre coût ainsi qu’une importante capacité d’adaptabilité aux nouvelles demandes des consommateurs.

 

À cette optique de qualification s’ajoute une troisième qui est parfaitement logique, la possibilité d’évolution au sein de l’entreprise pour arriver à des postes payés payés plus de 50.000$ à l’année.

 

000027954

 

Ces trois dispositions ont permis à la chaine de grande distribution d’augmenter significativement la productivité des employés. Le fait de mieux payer les employés assure un plus grand dévouement de leur part. La formation contribue à l’épanouissement personnel ainsi que la qualification de la main-d’œuvre. Pour terminer, la possibilité d’ascension au sein de l’entreprise et plus généralement sociale améliore la qualité du travail et le dépassement de soi.

 

Nous retrouvons donc une inspiration fordienne dans la politique de l’entreprise, qui comme ce chef d’entreprise qui aura marqué l’histoire, a pour but de favoriser la consommation de masse, chose pour laquelle Walmart est hautement qualifié !