halles alimentaires

Le renouveau des Halles Alimentaires

Les halles alimentaires sont un excellent moyen pour revitaliser les centres urbains. Elles permettent de créer un lien social qui a eu tendance à se perdre du fait de la multiplication des grandes surfaces. À l’inverse, les marchés recentrent la consommation alimentaire vers la production locale et favorisent le contact entre clients, producteurs et artisans.

D’après plusieurs études sur la consommation alimentaire des Français par l’IPSOS, nous découvrons une prise de conscience et une demande croissante de produits frais, naturels et locaux. D’après l’institut de sondage, 69% des Français déclarent consommer plus de produits locaux qu’avant. Les marchés sont le premier lieu où les Français se dirigent pour acheter des produits locaux (29% contre 26% pour les supermarchés).

 

Halles alimentaires 5 Cantons boucher nakide

 

Le magazine de la distribution alimentaire « Linéaires » rapporte dans sa dernière édition de mars que le chiffre d’affaires des hypermarchés est dans son ensemble à la baisse (-3%). Ces chiffres viennent témoigner de l’érosion de ce type de consommation qui montre ses limites pour répondre aux attentes des consommateurs désireux de produits de meilleure qualité. Les différentes crises agricoles y sont aussi pour quelque chose et les clients prennent conscience du rôle qu’il peuvent jouer dans le maintien de l’agriculture française en achetant des produits locaux. La barrière du prix s’atténue peu à peu et la qualité devient primordiale.

 

Didier Le Meur et Fils nakide Toulouse halles alimentaires

 

Comme la société, les marchés évoluent et doivent satisfaire un client en demande de nouvelles expériences de consommation où l’alimentation couplée à la dégustation de produits locaux sur place occupe un rôle central dans la revitalisation des centres urbains.

Après diverses réalisations de notre entreprise dans l’agencement de halles alimentaires comme celles d’Anglet au Pays Basque et de nombreuses loges au marché Victor-Hugo de Toulouse, nous constatons un réel engouement de la part des consommateurs et une hausse importante de la fréquentation de ces lieux.

 

 

Le phénomène n’est pas seulement national, nous retrouvons ce développement de halles alimentaires où la dégustation occupe une place importante un peu partout en Europe. À Bruxelles, même si les marchés ne sont ouverts que les vendredis, samedis et dimanches, le concept du Foodmet + Boeremet est totalement novateur et ancré dans l’air du temps. Sur le site d’un abattoir urbain nous trouvons 9200m2 de halles alimentaires couvertes, plus des marchés extérieurs ainsi qu’une ferme sur le rooftop où l’on peut venir passer d’excellents After-Works en buvant un coup et en dégustant de bons produits.

 

Masterplan halles alimentaires belgique

 

Le marché devient festif, lieu de socialisation et d’échange, d’initiation à notre culture gastronomique et de perpétration de celles-ci.

 

 

No Comments

Post a Comment